Bio


Musicien né à Saint-Etienne (France) en 1983, il débute sa pratique musicale à 8 ans avec la guitare classique puis la guitare électrique. A 15 ans, il se passionne pour la guitare folk et le finger picking à travers les tablatures de Marcel Dadi et Steve Waring.

A 16 ans, il choisit de se perfectionner au Conservatoire de Saint-Etienne (CNR) avec Martine France et y obtiendra, en 2005, la "médaille d'or" de guitare classique et la "médaille d'or" de musique de chambre. En parallèle, il étudie à la Faculté de Musicologie (Université Jean MONNET, Saint-Etienne) où il soutient en 2007 un mémoire avec mention "très bien", consacré au guitariste paraguayen Agustín Barrios Mangore.
Cette même année, après avoir obtenu également le Diplôme d'Etat de professeur de musique au CEFEDEM de Lyon, outre l'enseignement qu'il dispense, il se plonge dans les répertoires des musiques traditionnelles et commence la pratique de nombreux instruments à cordes : guitares 6, 7 et 8 cordes, bandolim (mandoline brésilienne), cavaquinho (ukulélé brésilien), cuatro (ukulélé vénézuélien), tiple colombien, viola caïpira, oud (luth oriental), târ iranien.

La période 2010 à 2017 sera riche en belles découvertes :

d'abord, avec les enseignements reçus à plusieurs reprises auprès de l'Escola Portatil do Choro (Rio de Janeiro-Brésil),puis au contact de musiciens de référence tels que Pedro Amorim (bandolim), Luis Barcelos, Jorge Aragão (guitare 8 cordes), Zé Paulo Becker, Marcello Gonçalves, Ronaldo do Bandolim (Trio Madeira), Rogério Souza, Alessandro Pennezzi, Rogério Caetano, Marco Pereira.

Puis, avec l'initiation à la musique traditionnelle bulgare prodiguée par un guitariste macédonien, Pantelei Pandeliev dit " Pancho ", à Parvomay (Sud de Sofia). Ensuite, à Mirecourt, où il rencontre, lors d'un stage, le mandoliniste vénézuélien Ricardo Sandoval qu'il remplacera à l'occasion d'une tournée programmée par l'Union Nationale des Jeunesses Musicales de France, dans un spectacle pour enfant intitulé : "Café para Dos".
Enfin, plus récemment, au Conservatoire d'Agadir (Maroc) où il se perfectionne aux côtés de Driss el Maloumi, en matière de musique arabo-andalouse mais aussi, amazir (culture du sud du Maroc et aussi d'Algérie - musique berbère).

Aujourd'hui, il continue d'enrichir son répertoire et sa pratique instrumentale mêlant musique baroque, classique, folk (celtique, fingerpicking), orientale (Egypte -Turquie- Arménie-Bulgarie), flamenca et musique d'Amérique du Sud (Brésil, Colombie, Pérou, Argentine, Paraguay et Vénézuela). Ses derniers projets musicaux entraînent l'auditoire dans un vaste périple d'Est en Ouest en compagnie de deux percussionnistes : Gilbert Carreras (percussions afro-brésiliennes), Yacine Sbay (percussions orientales) et des invités tels que Maxime Point (accordéon, bandonéon), et plus récemment, la prometteuse formation Malinga.

Plusieurs centaines de concerts l'ont vu se produire dans des contextes variés, en France comme à l'étranger - Allemagne, Belgique, Italie, Turquie, Suisse, Luxembourg, Russie, Portugal - au sein de multiples formations : Roulotte Tango (tango argentin), Canticum Novum (musique baroque), le Roi Lézard et Fala Combo (Samba-pagode), Zarpada (joropo), Duo la Vuelta (musique d'Argentine et du Brésil), Infernal Biguine (Biguine martiniquais), Malinga (musiques du Monde), Carmélina (chants et airs populaires siciliens) ...